Enseignements et conférences

Enseignement

> Enseignant

Depuis 2009, à l’ISTS (Institut Supérieur des Techniques du Son), section son de l’ESRA (École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle).

Enseignement prodigué sous la forme de différents cours destinés à de futurs ingénieur-e-s du son des sections audiovisuel, sound design et musique :

  • « Mise en scène et production sonore : cinéma, audiovisuel »
  • « Mise en scène et production sonore : sound-design »
  • « Mise en scène et production sonore : radio »
  • « Histoires et cultures électroniques »
  • « Atelier de création et production radiophonique ».
> Chargé de cours

Depuis 2010 à l’Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris 3, au sein du Master 2 de Journalisme Culturel (M2JC) de l’UFR « Arts & Médias ».

« Atelier musique : critique et journalisme musical »

> Interventions et ateliers en écoles et centre d’art
  • Conférence : « La culture électronique en questions », Les Abbatoirs, Toulouse, 2019.
  • Conférence : Un parcours au croisement du son, de l’image et de l’art, masterclass, École Duperré, Paris 2018.
  • Conférence : « Des cinémas pour l’oreille », présentée au Palais de Marbre de St Petersbourg, à l’initiative du CNAP et de l’Institut Français (2017).
  • Conférence : « Musique électronique, sampling, mix et remix : de l’appropriation des sons à l’appropriation des espaces », École Camondo, Paris (2017).
  • Conférence « Global Electronic Music », Universidad de Las Americas, Quito, Équateur (2017).
  • Conférence : « Révolutions sonores, musicales et plastiques », présentée dans la cadre de l’ARC « création sonore » de l’école des Beaux-Arts d’Angers, 2014.
  • Conférence et table ronde : « Masses of Culture », European Culture Congress, Wroclaw, Pologne, 2012.
  • Conférence : « Immersion et production sonore », au sein du séminaire “Corps/Machine”, ERG, École d’Art Graphique de Bruxelles, 2011.
  • Conférences « Interactions numériques : Musiques electroniques, arts vivants, cinéma et arts plastiques », Drac de Bordeaux, 2009.
  • Table ronde « L’art à l’état gazeux », aux côtés du philosophe Yves Michaud, La Condition Publique, Roubaix, 2007.
  • Atelier « Art sonore et musique plastique (1948-2005) », « De Cage au numérique », « Musique et images : interpénétrations contemporaines », Ecole des Arts décoratifs de Strasbourg, 2006/2007.
  • Atelier « Plastique et paysages sonores», Post-grade Genève, HIEAA, Ecoles des Beaux-Arts, École des Arts Décoratifs, 2006.
  • Atelier « Don’t worry, Be Music [Objet sonore – NéObjets 2015], ENSCI (Ecole National Supérieure de Création Industrielle), 2005-2006. Suivi de projets avec les élèves, sous la direction de Laurent Massaloux consistant à inventer les futurs possibles et les nouvelles situations de relation, de consommation et d’utilisation des objets “diffuseurs de musique”.
  • Séminaire, Ecole des Beaux-Arts de Nice « Villa Arson », sur le thème « De l’électro-acoustique à la techno, ambient Music, esthétique du sampling, culture du mix », cinq conférences, 2002.
  • Conférence : « Vidéo : un art électronique », Université de Paris VII, St Denis,1999.
  • Conférence : « Vidéo : un art électronique », École des Beaux-Arts de Grenoble, 1998.

Conférences

Depuis le début des années 2000, Jean-Yves Leloup est régulièrement invité dans les écoles d’art, musées, salles de musiques actuelles, médiathèques ou festival pour y donner des conférences consacrées à la musique ou aux relations art, son et musique.

Thématique : Musique et musique électronique

Histoire & cultures électroniques

Une série de dix conférences consacrées à l’histoire de la musique électronique du 19e siècle à nos jours. Jean-Yves Leloup y aborde l’évolution de cette musique, des avant-gardes historiques à la culture des clubs et des raves, en évoquant les grandes esthétiques qui la traversent, les questions de lutherie et de technologie, ainsi que les mouvements sociaux et politiques qui y sont associés.

La culture électro en question(s)

Existe-t-il réellement une culture qui serait commune aux musiciens, DJ, artistes, auditeurs et danseurs de l’univers électronique ?
Jean-Yves Leloup, commissaire de l’exposition Electro, entend avec cette conférence définir et délimiter les esthétiques et les imaginaires qui constituent les fondations d’un culture dont les origines remontent à la fois aux années 1970 et disco, ainsi qu’aux années 1990 et techno.
Il aborde cette question d’un point de vue esthétique et sociétal, tout en dressant un parallèle entre la musique électronique et d’autres formes d’expression artistique, comme le graphisme, la création numérique, les arts plastiques, le cinéma ou le spectacle vivant.

Musique électronique : 20 ans de révolutions technologiques

La musique est précurseur. Elle constitue un laboratoire d’innovation sociale, artistique et technologique. Depuis la fin du 19e siècle jusqu’à l’ère numérique, la musique a accompagné, annoncé ou incarné une grande partie des mutations technologiques qui ont transformé notre société.
C’est encore plus vrai pour la musique électronique qui est sans doute le genre musical qui a suivi au plus près l’évolution des technologies avant qu’elles ne soient adoptées par le plus grand nombre. Depuis son émergence au sein des avant-gardes de l’après seconde guerre mondiale jusqu’au triomphe du courant de l’EDM dans les années 2010, en passant bien sûr par les succès de la house et de la techno au tournant des années 1990, l’évolution de la musique électronique est indissociable de nombreuses découvertes et innovations qui ont jalonné les 19e, 20e et 21e siècle : électromagnétisme, magnétophone et bande magnétique, synthétiseurs, synthèse sonore et synthèse vocale, échantillonneurs, informatique musicale et musique assistée par ordinateur, protocole MIDI, plug-ins et logiciels de traitement du signal, applications pour smartphones et tablettes, logiciels de VJing, contrôleurs gestuels ou encore dispositifs scénographiques audiovisuels. Sans oublier de nombreux services web, libres, gratuits et indépendants, qu’ils s’agisse de sites collaboratifs, de webradios, de blogs ou de net-labels, inventés et développés par des personnalités issues de la communauté électro.

Retour vers la techno !
1981-2019 : une courte histoire de la musique électronique et de la techno

Apparue il y a déjà trente ans, la techno signe son grand retour sur la scène musicale avec le succès de DJ et d’artistes comme Ben Klock, Marcel Dettmann et le succès, toujours aussi éclatant, de DJ et de musiciens plus anciens comme Laurent Garnier, Richie Hawtin ou Adam Beyer. Plus sobre, minimaliste et plus noire que sa cousine éloignée, l’electro, la techno revient aux sources… celles de Détroit et de Berlin.
Dans cette conférence illustrée en musique et en vidéo, l’auteur et journaliste Jean-Yves Leloup évoquera l’histoire de ce genre musical depuis ses prémisses au début des années 1980, son émergence à Detroit à la fin de cette même décennie, sa popularisation au sein de la génération rave des années 1990, et sa renaissance au sein de la scène berlinoise des années 2000.

Digital Magma : Du DJ au MP3, 30 ans de révolutions musicales

Dans cette conférence richement illustrée en sons et en images, Jean-Yves Leloup évoque comment, en l’espace d’une vingtaine d’année, les innovations tant artistiques que technologiques, ont transformé notre accès à la culture et notre manière de vivre et de « consommer » la musique. De l’émergence de la culture DJ à la fin des années 80, jusqu’à la révolution actuelle du numérique, les artistes tout comme les auditeurs et les usagers des technologies ont en effet inventé de nouveaux modes d’écoute et de consommation de la musique : créations partagées et éphémères, sampling généralisé, pratique du mix et du remix, échanges de fichiers, création de playlist, nomadisme sonore, nouveaux instruments, nouvelles formes scéniques…
De nouveaux usages et de nouvelles pratiques qui sont aujourd’hui au cœur des débats actuels sur la mutation du numérique.

Electro, techno, house… De Chicago à Berlin, une histoire de la musique électronique au cours des années 1990 et 2000

Dans cette conférence illustrée en son et en images, Jean-Yves Leloup évoque l’histoire de la musique électronique au cours de ces vingt dernières années, depuis l’émergence de la house de Chicago et de la techno de Detroit jusqu’à la nouvelle vague électro des années 2010. Il aborde par ailleurs l’histoire, l’émergence et l’évolution des clubs, des raves et des événements qui ont façonné au cours des dernières décennies, cette culture désormais globale.

Métropoles techno : de l’Amérique à l’Afrique, une histoire de la musique électronique à travers ses grandes villes.

À travers l’histoire musicale, culturelle, sociale et politique de villes comme Berlin, Detroit, New York, Paris, Rio ou Luanda, le journaliste Jean-Yves Leloup, auteur du livre “Global Techno”, raconte comme la musique électronique populaire, notamment la house et la techno, ont évolué entre 1970 et 2010, et voyagé depuis les États-Unis jusqu’à l’Afrique.

Global Techno Story : 1968-2017, une histoire de la musique électronique

Dans cette conférence richement illustrée en son et en images, Jean-Yves Leloup, auteur des livres « Global Techno », « Musique Non-Stop » et « Digital Magma », évoquera les grandes étapes de l’histoire de la musique électronique, de Pierre Henry à Daft Punk, de la disco d’hier à la minimale techno actuelle, de l’Allemagne des seventies à l’Afrique d’aujourd’hui. Il abordera par ailleurs l’histoire, l’émergence et l’évolution des clubs, des raves et des événements qui ont façonné au cours des dernières décennies, cette culture désormais globale.

Techno-Pop : comment la musique électronique est-elle devenue populaire ?

Des premiers sons électroniques entendus par le public dans le cinéma de science-fiction des années 1950 jusqu’au succès actuel de la dance électronique aux États-Unis, Jean-Yves Leloup relate les longues, patientes et différentes étapes qui ont mené la musique électronique, autrefois musique savante et underground, vers le succès. De Pierre Henry à Daft Punk, de la disco d’hier à la minimale techno actuelle, de l’Allemagne des seventies à l’Afrique d’aujourd’hui, il abordera par ailleurs l’histoire, l’émergence et l’évolution des clubs, des raves et des événements qui ont façonné au cours des dernières décennies, cette culture désormais globale.

DJ, Mix & Remix : du disc-jockey au vidéo jockey, une plongée dans l’histoire du DJ et dans l’art du mixage.

Du New York des années 1970, qui a vu la naissance du phénomène des DJ au sein du disco et du hip hop, jusqu’à l’émergence du VJ, les video-jockeys, en passant par l’invention du sampling et du remix, le journaliste Jean-Yves Leloup évoquera, en sons et en images, quatre décennies d’innovations musicales et artistiques qui ont profondément transformé notre culture.

Hip Hop, Techno, Disco : une histoire croisée des rythmes urbains

Si au premier abord, hip hop, techno et disco peuvent paraître lointains et antinomiques, ces trois genres musicaux émergent pourtant aux Etats-Unis à la même époque, entre le début des années 70 et la fin des années 80, brassant dans un même élan culture afro-américaine et culture pop européenne. Ils possèdent même de nombreux points de rencontre, voire une histoire et une esthétique communes et un même contexte social et politique. Le disco et les premières formes de Djing modernes se développent en effet dans une ville, New York, délaissée par ses instances sociales et politiques. La préhistoire du hip hop, circonscrite aux ghettos du Bronx et de Harlem, procède de la même dynamique, qui n’est pas sans évoquer non plus la naissance du phénomène techno à Detroit quelques années plus tard, et son accueil, en Europe, dans les territoires désolés de la capitale berlinoise.

L’âge des pionniers de la musique électronique

Sous la forme d’une conférence, illustrée en son et en image, Jean-Yves Leloup évoque le contexte de l’émergence des studios et laboratoires de musique électronique au cours des années 1950 et 1960, en Europe et aux Etats-Unis, et leur influence sur les générations de musiciens qui les ont suivi.

Immersion sonore et nouvelles pratiques musicales : un héritage de John Cage

De John Cage à la révolution numérique, 70 ans de mutations musicales et Depuis les premières expériences de John Cage dans les années 1930 jusqu’au phénomène actuel de dématérialisation, la musique a subit un nombre important de mutations, tant du point de vue de la production que de l’écoute. Emergence de la technologie électronique puis numérique, nouveau rôle attribué à l’auteur, nouveau statut de l’œuvre, partage de l’information, nouveau type de spectacle et de concerts, prise du pouvoir de l’auditeur…soient autant de notions qui seront développées au cours de cette conférence, à la lueur des intuitions Cagiennes.

Berlin, une métropole techno

Dans cette conférence illustrée à l’aide de sons et de nombreux extraits de documentaires, Jean-Yves Leloup retracera l’histoire musicale de la métropole berlinoise depuis l’émergence de la musique électronique en Allemagne au début des années 1950 jusqu’au triomphe d’une nouvelle forme de clubbing qui s’imposera au cours des années 2000 et 2010. Le journaliste, artiste sonore et DJ évoquera par ailleurs les personnalités et les mouvements musicaux qui ont marqué la ville à travers la kosmische muzik, le Kraut-Rock et le postpunk, sans oublier bien sûr la révolution techno qui suivit la chute du Mur.

La musique électronique est-elle encore capable d’invention ?

Conférence/dialogue entre Jean-Yves Leloup et le journaliste Thomas Corlin : Aujourd’hui, la techno, la house et l’électro ont-elle encore quelque chose à dire, près de trente ans après leur émergence ? Parviennent-elles encore à se renouveler, à inventer de nouvelles formes ? À l’heure du triomphe populaire du rap et de la musique électronique, et à l’heure où la scène française n’a jamais été aussi active, les deux journalistes Jean-Yves Leloup et Thomas Corlin, issus de deux générations différentes, ont choisi d’interroger le progressisme supposé de la musique électronique, de débattre de ses innovations comme de ses impasses.

Autres sujets musicaux possibles :

  • La musique électronique au cinéma.
  • Rave, une révolution festive au cours des années 1990.
  • Rock contre Électro, histoire d’une guerre et d’une fusion
  • La techno de Detroit, une autre histoire de la musique noire-américaine.
  • Kraftwerk, pionniers de la musique électronique moderne.
  • Une histoire de la french touch
  • Detroit, Berlin : une histoire croisée des deux capitales de la musique électronique.
  • Une histoire du DJ.
  • Une histoire de la musique ambient.
Thématique : ART contemporain, ART numérique, ART sonore

L’utopie de l’immersion sonore : recherches et utopies dans l’univers des arts sonores, de la musique, du cinéma et des arts numériques.

L’auteur, commissaire d’expo et artiste sonore Jean-Yves Leloup, évoque dans cette conférence, richement illustrée en sons et en images, la manière la notion d’immersion sonore traverse l’histoire de l’art au cours des 20e et 21e siècle, que l’on évoque la musique, le cinéma, les arts sonores ainsi que les derniers développements dans le domaine de la spatialisation et de l’écoute hi-fi.

Des cinémas pour l’oreille : art sonore, avant-gardes et cinéma

L’auteur, curator, DJ et artiste sonore Jean-Yves Leloup, évoque dans cette conférence la manière dont la musique et les arts sonores ont tenté de rivaliser avec l’esthétique de l’immersion cinématographique, depuis l’apparition de la musique concrète en France à la fin des années 1940 jusqu’au triomphe de la DJ culture, en passant par la vogue actuelle du field recording et des concerts audiovisuels.

Culture techno & esthétique numérique

Dans cette conférence, illustrée de nombreux exemples sonores et visuels, Jean-Yves Leloup décrit comment la culture techno et l’esthétique numérique, nées au cours des années 90 au sein de la nébuleuse musicale électronique, trouvent désormais de nombreuses correspondances dans des pratiques artistiques et culturelles parallèles. Abordant à la fois la musique, le cinéma, la création numérique, les arts plastiques ou le spectacle vivant, l’auteur de Digital Magma et Global Techno évoquera ainsi l’émergence d’une nouvelle génération d’artistes audiovisuels, l’apparition d’une esthétique de l’immersion et de l’informe, la culture populaire du remix et de l’appropriation ou encore la figure du cinéaste DJ et du DJ cinéaste.

De l’art numérique à la musique électronique : existe-t-il une culture digitale ?

Dans cette conférence illustrée en sons et en images, le journaliste et auteur, Jean-Yves Leloup, évoquera l’émergence d’un nouvel art numérique, né au tournant des années 2000, dont la vitalité et l’esthétique puise ses racines dans la révolutions de la musique électronique, apparue il y a vingt-cinq ans en France.
Du graphisme à la vidéo, en passant par la nouvelle vague du live audiovisuel et du video-mapping, le tout sans oublier la chorégraphie et le spectacle vivant, l’auteur du livre Digital Magma (réédité en mars 2013 chez Le Mot Et Le Reste) évoquera les nouvelles et dernières mutations de notre paysage artistique et culturel.

La Musique Visuelle : la rencontre entre la musique électronique et les arts visuels.

Concerts multimédias, scénographies élaborées, écrans multipliés, mises en scène poétiques et lumineuses, dialogues entre musiciens et images vidéos… on ne compte plus aujourd’hui les spectacles dans lesquels la musique, les architectures d’écrans et la mise en scène semblent occuper une part égale. Au-delà du format du concert traditionnel, une nouvelle génération d’artistes, issus notamment des arts plastiques, de la musique électronique, mais parfois aussi du rock ou de la variété, invente une nouvelle forme de mise en scène musicale.
Pour autant, cette forme de « concerts audiovisuels », ou de « musique visuelle », n’est pas sans évoquer de nombreuses expériences, menées au cours du 20e siècle, dans lesquelles les compositeurs, les musiciens, les peintres et les artistes ont rêvé à une forme de fusion parfois utopique entre sons et couleurs, image et musique.

Immersion et production sonore

Dans cette conférence illustrée en son et en image, Jean-Yves Leloup abordera les thématiques liées au corps humain face aux dispositifs électroniques d’écoute et de production musicale, tant du point de vue de l’artiste que de celui de l’auditeur : du concept de « man-machine » imaginé par les musiciens de Kraftwerk jusqu’aux recherches récentes de nouvelles interfaces développées par les musiciens électroniques, en passant par la notion d’écoute immersive développée par les avant-gardes musicales du 20e siècle et célébré au sein de la scène techno, sans oublier enfin les expériences d’écoute nomade initiées dans le champs des arts plastiques et sonores.

Plastique sonore

Le son, et la musique, occupent une place croissante dans les arts plastiques. La démocratisation des nouveaux moyens numériques de production et de diffusion pousse désormais de nombreux plasticiens vers l’univers du sonore. Ce phénomène, récent, n’est pourtant pas tout à fait nouveau. Tout au long du 20e siècle, chez les avant-gardes comme dans la musique pop, le plastique et le sonore se sont rencontrés sous différentes formes, d’Erik Satie aux hip-hop, en passant par la musique électro-acoustique, les expériences de John Cage ou les innovations de la techno.

Narration et paysage sonore : Un cinéma pour l’oreille

Jean-Yves Leloup évoquera la façon dont le cinéma et la pratique de la narration ont pu influencer toute une école de la musique et de l’art sonore, depuis les première avant-gardes du 20e siècle, jusqu’aux DJ et aux compositeurs actuels de « soundscapes » (paysages sonores).

Musique & image, son et cinéma : Interpénétrations

Jean-Yves Leloup, auteur du récent livre « Digital Magma : de l’utopie des raves parties à la génération iPod (Scali) » se propose d’évoquer dans un double mouvement, et à l’aide de nombreuses séquences vidéo, la façon dont certains cinéastes (de Martin Scorcese à Thierry Jousse, en passant par Wong Kar Waï, David Lynch ou même George Lucas) s’emparent de la musique et du son, s’inspirant des pratiques des musiciens, des DJs ou des artistes sonores.
En réponse à cette vague de cinéastes, une nouvelle génération d’artistes, issus de la génération numérique et actuelle (musiciens, DJ, vidéastes, plasticiens), se sont quant à eux emparés de l’image et du cinéma, en les adaptant à leur pratique numérique et à leur esthétique musicale.

Révolutions sonores, musicales et plastiques

Dans cette conférence illustrée en sons et en images, Jean-Yves Leloup, auteur de Digital Magma et Global Techno, évoque comment, au cours de ces dernières décennies, les innovations tant artistiques que technologiques, ont transformé notre accès à la culture et notre manière de vivre, de diffuser et de « consommer » la musique. De l’émergence de la culture DJ, jusqu’à la révolution actuelle du numérique, les artistes tout comme les auditeurs et les usagers des technologies ont en effet inventé de nouveaux modes d’écoute et de consommation de la musique : créations partagées et éphémères, sampling généralisé, pratique du mix et du remix, échanges de fichiers, création de playlist, nomadisme sonore…
Ces nouvelles pratiques du son, apparues notamment au sein de l’univers de la musique électronique, trouvent désormais de nombreuses correspondances dans des pratiques artistiques et culturelles parallèles à la musique, comme le cinéma, la création numérique, les arts plastiques ou le spectacle vivant.

Fiche Technique & conditions :

Conditions :

  • Facturation de la conférence : 400 euros H.T. (TVA à 10 %), facturé sous la forme d’une note de droit d’auteur.
  • Prise en charge par la structure invitante d’un aller-retour depuis Paris.
  • Prise en charge par la structure invitante d’une nuit d’hôtel dans un hôtel de bonne catégorie, incluant le petit déjeuner.
  • Prise en charge par la structure invitante d’un repas chaud le jour de la manifestation.

Fiche technique :

  • Jean-Yves Leloup présente ses conférences en son et en images à l’aide de son ordinateur portable à partir duquel sont diffusés les sons et les images. Prévoir un câble VGA ou HDMI pour la sortie vidéo et des câbles RCA ou XLR pour la sortie d’une carte son externe.
  • Prévoir écran et projecteur vidéo.
  • Prévoir micro, amplification et système de diffusion pour la salle.
  • Prévoir une chaise et une table.